top of page

QUALIFICATIONS : UNE ECLAIRCIE


Pour rappel, le 15 décembre, la CFDT avait posé ses incontournables auprès de la Direction afin de sortir de l’impasse concernant les secteurs dont la revalorisation de poste en lien avec les qualifications a été demandée, la CFDT a reçu les réponses ci-dessous (en bleu) de la Direction :


  • Négocier l’accord sur les qualifications dès le début d’année 2022.

La Direction accepte de négocier dès le début d’année. Aucun projet ne pourra reporter cette négociation.

  • Garantir une rétroactivité pour les ateliers qui auraient une qualification inférieure à celle définie par la nouvelle méthode.

La Direction accepte d’en discuter en envisageant des hypothèses raisonnables de rétroactivité.

  • Créer un budget social dans les secteurs qui vont connaitre des suppressions de poste.

Le dispositif spécifique d’accompagnement des évolutions de postes dans le cadre des projets de RCC fera aussi partie des discussions dans l’accord.

  • Différencier une bonne fois pour toutes les points attribués pour les qualifications-classifications des points liés aux augmentations individuelles.

Différencier l’enveloppe des Augmentations Individuelles de celle des rattrapages de coefficients et d’être entièrement transparent à ce sujet. L’enveloppe des Augmentations Individuelles ne doit plus être en partie dédiée au financement des rattrapages de coefficients en lien avec la transformation de l’entreprise, des circuits et des changements d’organisation.

La Direction sera transparente et discutera des mécanismes associés aux promotions et aux augmentations dans le cadre de ce nouveau système.

  • Pas de coefficients à deux vitesses avec des qualifications qui seraient différentes en fonction de la valeur ajoutée apportée par les secteurs (RUN & BUILD). La technicité, la prise de décision, qualité, complexité, les conditions et charges de travail, … doivent être les garants d’une bonne évaluation des qualifications-classifications.

La Direction assure qu’aucune différence ne sera faite entre les circuits produisant des commodités de ceux dits à ‘’haute valeur ajoutée’’.


Suite aux réponses apportées par la Direction, la CFDT accepte de lever le projet d’un mouvement social du début d’année 2022.

Néanmoins, les réponses obtenues restent souvent ambiguës. La Direction se devra d’être beaucoup plus convaincante lorsqu’elle amènera ses propositions au cours des négociations.

La CFDT espère que la Direction ouvrira ses chakras dès le début d’année avec les 2 sujets sensibles que sont les NAO et les Qualifications.



1 252 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page