top of page

ABANDON DU CENTRE DE LOISIRS ?

« L’ESPACE CULTUREL PHILIPPE ROQUETTE » à Lestrem est un des projets ambitieux, porté par la CFDT pour la mandature 2022-2026.


Nous apprenons que l’Intersyndicale (composée des organisations minoritaires CGT – CFE/CGC et UNSA), la même qui a fait main basse sur le Comité d’Entreprise, remet en question aujourd’hui l’achat de ce centre.

Rappelons qu’avant les élections professionnelles, l’instance CSE avait voté favorablement pour cet investissement.

Lors du dernier CSE (du 28/02/2022). La Direction, déplorant ce revirement de position du CSE, a annoncé que le centre de loisirs serait donc mis en vente en septembre prochain, à destination d’acheteurs ou investisseurs privés.


Rappel de nos propositions ! (lien tract CFDT du 9/11/2022)


1ère phase de rénovation des locaux (sanitaires) pour une meilleure qualité d’accueil des enfants,


Création d’une salle de repos nécessaire au ré-accueil des enfants de moins de 6 ans au centre de loisirs,


Donner une identité à cette structure en la nommant « Espace/Centre Culturel Philippe Roquette », figure

emblématique à l’origine de la création du centre de loisirs,


Accueillir les enfants durant les vacances scolaires,


Développer les services à la personne, conciergerie,


Séances de sophrologie, de relaxation en plein


Pratiques sportives, coaching sportif,


Réflexion sur l’implantation d’une crèche/garderie.


Organiser des rencontres entre les salarié.e.s sous forme de thème, jeux ou concours (carte, pétanque etc…)


Recueillir vos idées afin de mettre en place des activités que vous souhaiteriez que l'on développe.


POURQUOI FAUT-IL PÉRENNISER LE CENTRE AÉRÉ ?


- Dans la région, aucun centre aéré ne propose des activités comme celui de chez ROQUETTE (sorties éducatives, un parc d’attraction par semaine et de nombreuses autres activités…).

- Le centre aéré permet aussi à beaucoup d’enfant de salarié.e.s de trouver un job d’été au travers de celui de moniteur.

La CFDT précise que l’enjeu, à garder la structure, est non seulement de pérenniser le centre de loisirs mais surtout de développer un panel d’activités et de services inexistants à destination de tous les salarié.e.s et leurs familles, à proximité immédiate du site.

La gestion saine de la CFDT depuis des décennies permet aujourd’hui de pouvoir acquérir le centre de loisirs sans remettre en cause les autres avantages sociaux mis en place par la CFDT (chèques vacances, cartes culture cadhoc illico, colis de noël etc…).


UNE TRÈS BONNE AFFAIRE :


La Direction vient de réaliser environ 200 000€ de travaux dans les bâtiments et les abords. Le prix de vente a été fixé à 298 000€ et la propriété vendue est composée de 2 terrains à bâtir.

Pour la CFDT, il serait complétement absurde de ne pas acheter cette propriété sous prétexte que des travaux et mises aux normes sont encore à effectuer.

L’achat du centre aéré est pour la CFDT une véritable bonne affaire et pourrait être à terme créateurs d’emplois, contrairement au projet de plusieurs millions d’euros d’un nouveau restaurant d’entreprise qui avait été validé par les autres organisations syndicales il y a quelques années.

L’espace culturel doit servir tous les salarié.e.s et ne doit surtout pas être une bataille pour ne pas prendre en compte un projet réaliste du fait qu’il est porté par la CFDT.


Pour la CFDT, les Activités Sociales et Culturelles doivent proposer diverses solutions aux salarié.e.s (aides à la famille, mutuelle, « tout apprendre », sorties week-end, voyages etc…) et ne pas être seulement un pseudo organisme bancaire qui redistribue de l’argent sous différentes formes et être le financeur d’un nouveau restaurant d’entreprise qui serait à terme cédé à la Direction.



1 594 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page