top of page

NEGOCIATION QUALIFICATION ACTE 2




Ce mercredi 23 février s’est tenue la 2éme réunion de négociation sur les qualifications.

La négociation va être décomposée en quatre étapes:



1.Comprendre la méthode WTW* qui sera utilisée pour les cotations de postes

2.Le lien avec la rémunération

3.Les évolutions au sein du dispositif

4.Les modalités de passage d’un système à l’autre


Pour la CFDT, il est indispensable que les fiches de poste soient mises à jour et qu’elles soient homogènes sur tous les sites. Unemise en pratique a été réalisée sur 3 postes (agent Customer Care, Cariste et Technicien R&D) lors de la seconde réunion en suivant la méthode du Cabinet WTW*.

Pour la CFDT, il sera très difficile d’adapter l’outil proposé par la Direction à tous les postes de travail de chez ROQUETTE compte tenu de la disparité des métiers dans l’entreprise. La CFDT a aussi remonté à la Direction que les cotations faites avec le logiciel proposé par le consultant étaient trop facilement soumises à interprétation.

WTW*: Willis Towers Watson

INQUIÉTUDES :

La CFDT est sortie perplexe de la présentation faite par la Direction.

La Direction a présenté un logiciel avec des bandes et des grades (ressemblant à celui qui est utilisé pour la cotation des cadres).

La Direction veut elle supprimer la partie classification dans le coefficient ?

La Direction envisagerait-elle de lier la rémunération des OETAM aux objectifs en lieu et place des augmentations générales (INSEE & Augmentation du pouvoir d’achat) ?


LES INCONTOURNABLES DE LA CFDT :

1.Avoir un outil facile d’utilisation et qui prenne en compte la technicité, la prise de décision, la qualité, la complexité, les conditions et charges de travail. Tous ces critères doivent être les garants d’une bonne évaluation des qualifications-classifications.

2.L’accord des qualifications doit être complétement dissocié des Négociations Annuelles Obligatoires.

3.Garantir une rétroactivité pour les postes de travail qui auraient une qualification inférieure à celle définie par la nouvelle méthode.

4.Différencier l’enveloppe des Augmentations Individuelles de celle des rattrapages de coefficients.

5.Créer un budget social pour les secteurs qui vont connaitre des suppressions de poste ainsi que pour tous les changements d’organisations.




Pour la CFDT, la négociation sur les qualifications ne démarre pas sur de bonnes bases.

La Direction entretient le flou sur la négociation en présentant un logiciel qui nous semble peu efficace et soumis à interprétation.

Allons nous réellement avoir une avancée sur le sujet ? Le consultant engagé par la Direction est-il un véritable couteau Suisse (consultant mutuelle, grading etc….) ?

La prochaine réunion est prévue le 10 mars 2022.



1 210 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page