top of page

MERCI POUR L’ACOMPTE


Avec les changements de rythme de vie, le confinement et la crise sanitaire, le télétravail s’est imposé pour la majorité de salariés éligibles. Lors des dernieres NAO, la CFDT a dénoncé une mise en place hâtive et désordonnée.


Le télétravail modifie profondément les rythmes mais aussi les conditions de travail, la hiérarchie devient elle aussi dématérialisée et l’ergonomie n’est plus garantie. Dans ces conditions, l’heure n’est plus au « bricolage » au travers d’une suite de bonnes intentions distillée lors des NAO mais à la concertation et négociation d’un accord d’entreprise dédié au télétravail pour éviter les dérives et abus.


Avec l’ère du télétravail, finies les campagnes de sensibilisation et études d’ergonomie aux postes de travail par l’entreprise alors que cela reste de sa responsabilité.

En effet, lorsqu’il n’est pas strictement encadré, le télétravail conduit à accélérer la dégradation:

Des conditions de vie et de travail

De la SANTÉ PHYSIQUE (troubles musculo-squelettiques, migraines oculaires)

Du MORALE (pression hiérarchique et familiale)

Des relations SOCIALES (isolement, colonisation du travail dans la sphère privée).



La négociation d’un accord Télétravail, devra inclure entre autres les points suivants :


  • Le droit à la déconnexion pour garantir l’équilibre vie privée / vie pro

  • La clarification et encadrement des plages horaires

  • Etude sur les risques psycho-sociaux

  • Etude des risques organisationnels

  • Maintenir un poste de travail attribué sur site à chaque salarié

  • Mise à disposition complète (prêt ou achat) d’équipements de travail

  • ergonomiques (bureau, fauteuil, écran déporté, repose pieds, casque…)

  • La prise en charge des frais annexes engendrés par le Télétravail

  • comme le forfait internet, l’électricité, le chauffage, assurance habitation pour être en adéquation avec

  • le coût de la vie


Au-delà d’un cadre social moderne et d’une appétence des salariés, le Télétravail se traduit principalement par une augmentation de la productivité ( jusqu’à 30%).

Les Télétravailleurs, parfois isolés, sans règles établies, cherchent à répondre, aux objectifs de cette productivité.

Non maitrisé, le Télétravail peut devenir un outil de déstabilisation des organisations de secteurs, voir à terme destructions d’emplois.


POUR LA CFDT UN ACCORD EST DONC OBLIGATOIRE AFIN D’AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE VIE ET DE TRAVAIL, ET NON D’UNE DÉGRADATION DE CELLES-CI.


LORS DES NAO L’ INDEMNITÉ FORFAITAIRE PROPOSÉE PAR LA DIRECTION DE 1€/Jrs/Télétravail EST CONSIDÉRÉE, PAR LA CFDT, COMME UN ACOMPTE.

LE COMPTE N’Y EST CLAIREMENT PAS !




1 424 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page