top of page

La direction de La Madeleine veut-elle euthanasier le capital humainet l’outil de travail?



Mesdames et Messieurs de La Madeleine, vous pilotez l’entreprise depuis

votre tour de Babel aseptisée en fonction des théories déshumanisées de

votre armée de consultants grassement payée.

Cela fait trop de mois maintenant que les élus CFDT vous interpellent et

dénoncent le manque de moyens tant humains que matériels pour

permettre de bien travailler au sein de l’ensemble des services.

• Les réorganisations se généralisent, s’accélèrent et se multiplient.

Pour quels résultats concrets ?

• Les salariés ont besoin de pièces et d’un budget de maintenance

suffisant pour conserver l’outil industriel à un niveau de compétitivité

digne d’une entreprise de renommée mondiale afin de produire en

qualité et en toute sécurité !

Ce n’est pas le cas aujourd’hui…

• Entre les difficultés -pour tous- d’atteindre des objectifs irréalistes de

productions, de résultats, de ventes, etc… le ras le bol est global. La

démotivation et la perte de savoir gangrènent les services…

• Le client est il plus satisfait ?

La Réponse est NON (Danone lui ne l’est à priori pas du tout…) !


Mesdames et Messieurs de La Madeleine, vous êtes capables de maintenir grandes

ouvertes les vannes du financement du projet Symphony ou du Lean dans l’entreprise

alors qu’il est plus qu’URGENT et VITAL de rétablir des budgets de maintenance à la

hauteur des ambitions de l’Entreprise. À défaut, hélas, les arrêts de production

continueront de se multiplier, le niveau d’hygiène des ateliers diminuera encore et des

populations de rongeurs et parasites continueront de proliférer…

À Madame la DRH de la Madeleine, merci d’entamer une véritable démarche de

ressources Humaines, qui ne serait pas pilotée uniquement par un carcan de budgets

trop serrés, mais plutôt en rapport avec les besoins réels de l’entreprise et de ceux qui

en font la richesse.

Stop au gel des recrutements !

La CFDT a bien compris que plus rien ne se décide ailleurs qu’à la MADELEINE.

Pourtant il ne faut pas oublier que le « Corporate » n’est rien sans le monde industriel,

les laboratoires, les secteurs tertiaires, les commerciaux… et surtout des ateliers qui

produisent…


La CFDT alerte : les usines françaises sont en situation de

danger grave et imminent…

Faudrait-il subir une crise comme chez Lactalis ou France

Télécom pour que la Direction Générale réagisse ?

La Famille Roquette est-elle informée de la gravité de la situation ?


Ça_ne_peut_plus_durer_
.pdf
Télécharger PDF • 167KB

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page