top of page

C’EST POUR QUAND ?



Depuis des mois, la CFDT n’a de cesse de demander à la Direction de remettre des forces vives dans l’entreprise notamment en maintenance et production. La direction souhaite au contraire dégraisser en fusionnant des postes, en réorganisant, en externalisant etc… Depuis le PPS et le départ de 300 salarié.e.s, la Direction sous-traite sans complexe l’emploi via ADECCO et Alliance. Les 300 qui ont quitté l’entreprise depuis 2015 ont été partiellement remplacés par des salariés « Kleenex » qui sont mis à la porte dès que la Direction le souhaite. Les salarié.e.s CDI ROQUETTE supportent une charge de travail supplémentaire qui génère mal être et souffrance au travail.Pour la CFDT, il est plus que temps que cela change. Des alertes RPS sont en cours et des pétitions sont en route dans de nombreux secteurs de l’entreprise à l’initiative des élu.e.s CFDT.


LA DIRECTION ATTENDRAIT-ELLE UNE CATASTROPHE HUMAINE POUR ENFIN RÉAGIR ET PRENDRE EN COMPTE LA SANTÉ PHYSIQUE ET MENTALE DES SALARIÉ.E.S ?


La CFDT ne va pas continuer à faire le pompier dans l’entreprise et voir souffrir quotidiennement des salarié.e.s. qui viennent travailler la boule au ventre. La CFDT a alerté la Direction et étudie très sérieusement la possibilité de lancer une expertise site pour risque grave.


Pour la CFDT, il est urgent et prioritaire de mettre l’emploi au centre de la table en transformant les contrats précaires et Alliance en CDI Roquette. Cependant ces embauches ne doivent pas être une contrepartie à la négociation d’un accord issu des ordonnances MACRON (RCC, PDV ou autres) qui au final aboutirait à la suppression de centaines de postes.


LA CFDT AVEC VOUS, ET POUR VOUS !



dégraissageVF
.pdf
Télécharger PDF • 1.55MB

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page