top of page

CHARGES ET CONDITIONS DE TRAVAIL


La réduction des frais fixes, la course à la productivité et les changements intempestifs des organisations sont les causes principales des mauvaises conditions et de la surcharge de travail :

•Le PPS en 2015 avec le départ d’environ 300 salarié.e.s,

•Le gel régulier des embauches avec pour conséquence la mise en place de nombreux emplois précaires,

•Le temps passé par les salarié.e.s Roquette à former les remplacements de courtes durées,

•La difficulté à travailler en sécurité avec des procédures de plus en plus complexes et incomprises,

•Le manque de formation et de développement des compétences.


Depuis peu, la Direction a décidé de mettre en place un accord RCC incluant la suppression de 216 postes.

La CFDT reste en alerte sur le déploiement des projets, ceux-ci ne pourront être réalisés que si et seulement si les charges et conditions de travail sont acceptables pour les salarié.e.s..

La CFDT a d’ailleurs prévenu la Direction qu’elle demandera des expertises dès qu’elle le jugera nécessaire, des arrêts de fabrication seront également effectués si la Direction n’écoute pas ses collaborateurs.


La CFDT a eu pour leitmotiv l’EMPLOI lors de la négociation de l’accord RCC décidé par la Direction. La CFDT s’est s’opposée aux projets d’externalisation (qui ont donc été abandonnés par la Direction), s’est battue pour la titularisation des contrats saisonniers en CDI à Vecquemont et a été force de proposition notamment sur des mesures d’employabilité dans l’accord GEPPMM (formation, etc…).

L’objectif des prochaines années est de maintenir l’emploi, de stabiliser les organisations et de transformer les contrats précaires en CDI ROQUETTE.

Seules ces mesures permettront de retrouver des conditions et charges de travail correctes pour tous.


L’importance d’un syndicat majoritaire, vraie force de proposition et d’opposition



912 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page