top of page

Vecquemont = Filière Fécule

Dernière mise à jour : 14 oct. 2022


Le mercredi 12 octobre 2022, le Directeur Général du Groupe Roquette a répondu au courrier que vos élus CFDT lui ont transmis en venant à leur rencontre (voir courrier du 5 aout 2022)

L’occasion pour nous de porter une nouvelle fois la voix des salariés et d’obtenir des réponses à leurs questions.


La journée s’est décomposée en deux parties :

Une première partie où vos élus ont échangé le DG, le Head of France Manufacturing ainsi que le RH France sur l’avenir et les attentes du groupe concernant notre site de Vecquemont.

Une seconde partie pendant laquelle vos élus ont pu dialoguer avec les responsables ressources humaines France et de notre site sur des thématiques plus spécifiques :

oQualité du dialogue social ;

oSituation de trois saisonniers à temps plein sur le site ;

oAccès informatique et mutuelle des saisonniers ;

Lors de leur échange avec le Directeur Général, vos élus CFDT ont tenu à rappeler que le discours de la Direction disant « croire en la filière fécule » n’est pas suffisant pour rassurer les salariés. La CFDT a demandé des éléments clairs qui permettront aux salariés de savoir où ils vont. Nous tenons d’ailleurs à saluer la transparence des échanges.


La Direction réaffirme son engagement envers la filière fécule et insiste sur le fait qu’il faut regarder cette dernière dans son ensemble. L’avenir de Vecquemont est étroitement lié à celui de la filière Fécule. Notre Directeur Général nous assure que tant que la filière fécule est rentable, le site de Vecquemont ne sera pas inquiété.

Les projets du groupe sont les suivants :

La priorité numéro une est de redynamiser la féculerie en tant que telle et pour cela la Direction engage différents axes :

oRevoir le mix produits actuel composé de 50% de commodités et de 50% de spécialités afin de passer sur un mix à 80% de spécialités.

oInvestissements progressifs dans l’outil industriel féculier en commençant par :

1.Les décanteurs de têtes en féculerie. Ces derniers sont devenus un point critique par manque de pièces de rechange.

2.Investissement sur les séchoirs en féculerie. Demeure à trancher si l’investissement permettra uniquement une mise en conformité ou également un gain de productivité. La CFDT tant à croire de par le discours du CEO que cet investissement permettra à la féculerie de gagner en productivité afin d’atteindre les objectifs fixés par la Direction Générale.


Augmenter la rentabilité du site en valorisant mieux les co-produits : Protéines, fibres ou encore solubles. Sur ce sujet, les premiers retours clients des fibres et protéines arriveront début 2023.

Face à ces annonces, vos élus sont restés pragmatiques et ont tenu à interroger la Direction concernant leur capacité à répondre aux attentes financière des agriculteurs, mais également à faire face au défi climatique qui impacte grandement nos rendements.

Concernant la réponse aux agriculteurs, la Direction réfléchit sur des solutions financières et contractuelles mais n’a à ce jour rien de concret à présenter aux élus. Néanmoins, la Direction Générale est très clair : Il faut que la filière fécule soit en capacité de faire absorber l’augmentation du coût d’achat de la pomme de terre à ses clients, dans le cas contraire, la filière serait dans une impasse.

Pour faire face au défi climatique, la Direction répond qu’en effet, les anciennes variétés de pomme de terre souffrent particulièrement de la sécheresse. Néanmoins, de nouvelles variétés semblent plus résistantes. De plus, notre Directeur nous informe que notre site travaille avec un centre de recherche afin de développer de nouvelles variétés. Au regard de la volonté partagée par notre Direction Générale de développer la filière fécule, les élus CFDT soumettent l’idée d’avoir notre propre laboratoire de développement.


Si nous devions vous faire un condensé : Il est rassurant de savoir que l’avenir de Vecquemont est lié à celui de la filière fécule. C’est pourquoi, nous avons d’ores et déjà demandé à ce qu’à chaque CSE soit présenté l’EBE de la filière fécule avec et hors HPBCD. Néanmoins, l’avenir de notre filière reste conditionné à la capacité qu’auront nos commerciaux à faire absorber le prix d’achat de la pomme de terre à nos clients.


La CFDT tient tout de même à déplorer la nécessité de faire venir le Directeur Général du groupe pour avoir ce niveau d’information. Il est de la responsabilité de notre Direction locale d’entretenir un dialogue social transparent et de qualité. Nous espérons qu’à l’avenir la Direction prendra plus au sérieux nos requêtes et sera en mesure de répondre sans avoir recours à sa hiérarchie pour la suppléer.


Monologue ≠ Dialogue Social


Dans un second temps, nous avons pu échanger avec les responsables Ressources Humaines et avons abordé les éléments suivants et obtenu les engagements suivants :

Qualité du monologue dialogue social

Il nous a tout d’abord été proposé de rétablir un point de contact régulier avec le Directeur de notre site. Au regard du précédent CSE et des différents échanges que nous avons pu avoir la CFDT a refusé cette proposition. Nous avons néanmoins souhaité rétablir la présence des membres du CODIR en CSE. Cette mesure permettra d’avoir un dialogue social de qualité avec des membres de l’encadrement maîtrisant leur sujet.


Situation de trois saisonniers présents à temps plein sur le site

Ce sujet est défendu par la CFDT depuis l’accord de GEPPMM (Gestion des Emplois, des Parcours Professionnels et de la Mixité des Métiers), toute l’entreprise est consciente que certains saisonniers sont présents à temps plein sur le site, quelques mois en CDD saisonniers, puis en intérim. Ces salariés sont maintenus par l’entreprise dans un mode précaire par peur d’engagement. Il est clair que la présence de ces salariés à temps plein depuis plus de 10 ans sur le site traduit un besoin structurel.

Le DRH FRANCE s’engage à donner un retour sous 15 jours aux élus sur ce sujet. Rendez-vous le 26 octobre 2022.


Accès informatique et mutuelle des saisonniers

Aujourd’hui encore, des salariés saisonniers ne sont toujours pas affiliés à la mutuelle, ou paient deux mutuelles. Cette situation est récurrente et intolérable ! La CFDT a donc réaffirmé son attachement à la négociation d’une mutuelle saisonniers permettant une couverture à l’année et évitant ainsi le système de réaffiliation.

Quoi qu’il en soit, la Direction prend l’engagement pour la prochaine campagne, de mettre à disposition de notre site, un renfort structurel afin de gérer la création des accès informatiques ainsi que l’affiliation à la mutuelle.




Ce que nous devons retenir de cette journée riche en échange c’est que notre site n’est pas seul : La présence d’élus CFDT de Lestrem à la table démontre une nouvelle fois à l’entreprise que le bon déroulement du dialogue social passe par l’ensemble des entités du groupe : Lestrem, Vic sur Aisne, Beinheim et Sethness Roquette !



La CFDT donne donc rendez-vous à la Direction le mercredi 19 octobre 2022 en CSE afin d’aborder en toute transparence l’activité en inter-campagne et les potentiels impacts sur les salariés.



Comme le dit un vieux proverbe : « La confiance ne se demande pas, elle se gagne »


Vos élus CFDT le 13 octobre 2022





1 345 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page