top of page

RCC Réunion du 29 juin

Ce mardi 29 juin s’est tenue une nouvelle réunion de négociations.

Suite aux revendications de la CFDT, la Direction est revenue avec les propositions suivantes :

1. Passage de 235 à 216 postes supprimés et de 1381 à 1280 emplois repères concernés par la RCC

suite au retrait 3 projets d’externalisations.

2. Mise en place de CDI Intermittents pour stabiliser les collaborateurs présents depuis de nombreuses

années chez Roquette (Vecquemont).

3. Mise en place d’une force d’intervention de 10 collaborateurs pour faciliter la formation des

opérateurs et gérer les transitions dans les services (Lestrem).

4. Mise en place d’un échéancier pour traiter la revue des qualifications et des classifications dans

l’attente de la négociation à venir en 2022.

5. Pour les postes à pourvoir, il sera appliqué les priorités suivantes : mobilité interne puis, Intérim /

alliance et en dernier recours, ouverture à l’externe.

6. Les projets seront travaillés au plus près du terrain avec les opérationnels et notamment 7 projets

basés à Lestrem qui feront l’objet de présentations tous les 2 mois sur l’état d’avancement des

études et des impacts associés (pas de report d’un an des projets).

7. Étude des impacts sur les charges de travail avant les déploiements des autres projets majeurs.

8. 82 créations de postes avec 56 passerelles possibles via une formation assez importante pour

pouvoir accéder à un métier émergent.


Pour ceux qui restent dans l’entreprise:

• Amélioration de la dégressivité pour les salarié.e.s dont le poste est supprimé et qui changeraient (à

leur demande) de régime horaire : 1-4 mois : 100%, 5-8 mois : 80%, 9-12 mois : 60%, 12-15 mois :

40%, 15-18 mois : 20%. La demande de la CFDT est de 100% pendant 2 ans.

• Prime de mobilité interne de 3000€ pour les salarié.e.s dont le poste est supprimé et qui suivraient

une formation longue (>20 jours en salle ou >3 mois au poste / 48 postes) et de 1500€ pour ceux

qui suivraient une formation courte. Prime de 500€ pour les salarié.e.s dont les postes ne seraient

pas supprimés et qui auraient une formation longue. La demande de la CFDT est de 3,6 mois de

salaire brut pour les salarié.e.s ayant leurs postes supprimés et de 1,8 mois pour les salarié.e.s

faisant une mobilité qui permettrait un switch direct.

• Mise à disposition d’un cabinet extérieur, choisi par la Direction, permettant à chacun de travailler

son projet professionnel au sein de Roquette. Ce cabinet assurera une présence régulière à Lestrem

et sur sites à la demande des élus.

• La Direction estime que le budget formation supplémentaire alloué à la GEPPMM est suffisant pour

accompagner les collaborateurs dans des nouveaux postes. La demande de la CFDT est de

12000€/salarié.e.s mutualisable pour les formations longues (+300 heures) et de 6000€/salarié.e.s

mutualisable pour les formations courtes.

Lestrem, le 1 juillet 2021


Pour la CFDT, Les suppressions de postes ne doivent se faire QUE lorsque les travaux de modernisation seront

terminés, fiables et validés par les salarié.e.s. Il est hors de question de mettre les salarié.e.s en difficulté sous

prétexte d’avoir un retour sur investissement coûte que coûte.



rcc réunion du 29
.pdf
Télécharger PDF • 2.98MB

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page