top of page

On récolte ce que l’on sème…


Il y a plus d’un an, la Direction annonçait sa volonté de négocier un accord au sujet des qualifications/classifications de postes afin de simplifier le processus et ainsi d’éviter de discuter au cas par cas des évolutions de postes avec les partenaires sociaux.

Suite à cela, ces travaux ont été reportés du fait de la négociation d’un accord de Rupture Conventionnelle Collective.

Le responsable RH France de l’époque aurait-il usé de l’ensemble de ses talents de marionnettiste et pris des engagements vis à vis de certains afin que l’ensemble des organisations syndicales signent l’accord ? pari réussi…

En toute transparence, la CFDT a convié les salarié.es le 16 septembre afin que ceux-ci puissent dialoguer et s’exprimer au travers d’un référendum.

En pleines élections professionnelles, la Direction, après avoir réalisé des pesées de postes sans aucune concertation avec ne serait-ce qu’une organisation syndicale, a commencé à annoncer les résultats de ses études sur les qualifications (utilités). La CFDT a annoncé par tract (lien tract novembre) qu’elle n’était pas en accord avec ce processus.

Résultat : à ce jour personne n’est satisfait et un préavis de grève a été déposé pour le 26 décembre coté utilités.

Pour la CFDT, la Direction a fait preuve ici d’une incompétence manifeste et indéniable.

Les salarié.e.s des Utilités et de beaucoup d’autres secteurs comme la glucoserie, SP1&2, SP3&4, ATO, cariste Niro, ANM, D4, HYDRO, SL, AMM, AMB ainsi que les secteurs de maintenance, des services techniques, des chargements, laboratoires, tertiaire, … attendent eux aussi la juste reconnaissance de la valeur du travail qu’ils effectuent quotidiennement. Faut-il également se préparer à la grève pour l’ensemble de ces secteurs ?!??!!!

Demain, du fait des projets en cours et à venir dont celui de la compétitivité mais également de Symphony, beaucoup d’entre nous seront à nouveau impactés par l’alourdissement de la charge de travail et des responsabilités suite aux suppressions de poste liées. Il est largement temps pour la Direction d’assumer ses choix de baisse des effectifs OPÉRATIONNELS en récompensant et revalorisant le travail des salarié.e.s qui ont et vont contribuer et continuer à faire de la société ROQUETTE ce qu’elle est à ce jour.

LE FEU couve dans les ateliers et services, du Nord au Sud, de l’est à l’ouest, des Utilités à l’AMM…

Si notre Direction ne souhaite pas subir et agir dans l’urgence, nous l’invitons à revoir sa copie en amenant des projets parfaitement ficelés tant en terme de Charge de Travail, qu’en Sécurité et Qualité et intégrant UNE RECONNAISSANCE ENTENDABLE PAR TOUS.

Si les élu.es CFDT ne sont pas en accord sur la forme, ils soutiennent sur le fond le mouvement de grève du 26 décembre déposé par la CGT. La CFDT déposera à son tour un préavis de grève des le 3 janvier pour tous les ateliers nommés ci-dessus dont une demande de revalorisation de poste a été faite ou qui vont subir des suppressions de poste. La CFDT veillera à ce qu’il n’y ait pas de perte de prime de poste lors des mouvements sociaux qu’elle organisera.



À NOTER : POUR LA CFDT, IL EST HORS DE QUESTION QUE LA BONIFICATION DES QUALIFICATIONS NE SE FASSENT AUX DÉTRIMENTS DES AUGMENTATIONS INDIVIDUELLES COMME CELA A ÉTÉ LE CAS PAR LE PASSÉ…




1 805 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page