top of page

NÉGOCIATIONS INTÉRESSEMENTS

Dernière mise à jour : 29 mars

La première réunion à propos de l’intéressement a eu lieu

ce mardi 26 Mars.

Comme à son habitude, la Direction a débuté la séance en présentant :

Le cadre légal

Le fonctionnement du dispositif actuel (IF + IPO)

Puis elle a fait un rappel sur l’accord actuel (présentation des chiffres)


Le cadre légal a évolué : aujourd’hui l’accord d’intéressement peut être négocié pour une période allant de 1 à 5 ans. La loi demande aussi de négocier un supplément d’intéressement sur des résultats exceptionnels.


Au travers de sa présentation, la Direction a de nouveau insinué que les salariés touchaient un intéressement très important et qu’elle ne souhaitait pas augmenter leur part de gâteau.


En annonçant qu’il serait anormal que les salariés touchent de l’intéressement issu de l’EBE de Qualicaps et d’IFF, la Direction souhaiterait-elle bloquer la négociation dès le départ ?

Selon elle, « on n'achète pas de l’EBE pour verser des primes aux salariés Français et seule une surperformance dégagerait de l’intéressement ».


Pourquoi la CFDT n’est pas d’accord avec la Direction :


1.Les rachats de Qualicaps & IFF endettent fortement l’entreprise. La Direction réalisera une fois de plus des coupes budgétaires importantes (CAPEX, …) sur le dos des salariés Français et au détriment de la performance de Roquette France. Cela impactera inévitablement l’EBE France et donc l’intéressement.

2.Roquette est devenu un leader mondial grâce à l’implication des salariés Français. Ceux-ci se sont investis pour l’entreprise (Chine, Canada etc…) et, en retour, en toute logique, ils ont été récompensés au travers des résultats du groupe.


En CSEC les élus CFDT ont demandé la neutralisation des coûts liés aux rachats, pourquoi ?


De 2024 à 2026, les rachats (Qualicaps et IFF) et l’intégration d’IFF dans le Groupe Roquette engendreront des coûts importants ;  il n’y aura cependant pas d’augmentation de l’EBE avant le milieu de l’année 2025. Pour la CFDT, il serait anormal que les salariés paient la note au travers de l’intéressement.


Abondement :


La Direction a annoncé que le nombre de bénéficiaires pour l’abondement de 2023 avait un peu augmenté et que cela avait couté un peu plus cher qu’initialement prévu.

La Direction souhaiterait-elle ne pas augmenter l’abondement alors que des tranches d’obligations du CCB et d’Obliroc arrivent à échéance ? Si tel était le cas, ce serait inacceptable pour la CFDT !!!


LA NÉGOCIATION S’ANNONCE À NOUVEAU BEAUCOUP PLUS COMPLIQUÉE QUE PRÉVU.

VOS ÉLUS CFDT ONT DEMANDÉ QUE LA DIRECTION FOURNISSE UN GRAND NOMBRE D’ÉLÉMENTS COMPLÉMENTAIRES.

ESPÉRONS QUE LA RÉPONSE À NOS DEMANDES NOUS PARVIENNE RAPIDEMENT AFIN DE POUVOIR PRÉPARER PLUS SEREINEMENT CETTE NÉGOCIATION IMPORTANTE POUR LES SALARIÉS DE ROQUETTE FRÈRES.



1 920 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page