top of page

LA DIRECTION S’ASSOIT SUR LE BIEN ÊTRE DES SALARIÉ.E.S


Les négociations du second semestre ont débuté et se poursuivront pour ce mois de septembre :

Le 30 août : négociation sur l’accord saisonnier

Ce mardi 6 septembre : 7éme réunion de négociation sur l’accord Qualité de Vie au Travail et sur les Risques Psycho-Sociaux.

Le 13 septembre : Négociation sur les qualifications

le 20 et 23 septembre : NAO (salaire, INSEE et primes)


L’accord saisonnier : la Direction s’est engagée de faire un retour aux OS pour le 13 septembre, concernant le point bloquant sur le passage en intérim après un contrat saisonnier.



L’accord QVT RPS :

Charges de travail: Depuis plusieurs années, nous connaissons une dégradation des charges dû notamment à la baisse des budgets (frais fixes, maintenance etc…), à la mise en place de nouveaux outils (CONCUR etc…) et à la hausse de suppression de poste dans de nombreux secteurs de l’entreprise.

La transformation de l’entreprise, mise en place par notre Direction générale, entraine un transfert de la charge de travail sur les collaborateurs, ce qui crée du mal-être et des Risques Psycho-Sociaux.

Nous rencontrons malheureusement trop souvent dans nos secteurs des collègues en mal-être dû aux organisations misent en place dans le seul but de faire des économies !

Vos élu.e.s CFDT ont annoncé à la Direction qu’ils ne signeraient pas l’accord. Celui-ci n’est semé que de bonnes intentions et ne contraint en aucun cas la Direction à mettre en place des mesures visant à améliorer la charge de travail des salariés.e.s.



Conditions de travail (demande CFDT):

1.Avoir un état des lieux et de dédier un budget annuel afin de remettre en état : les vestiaires, sanitaires, réfectoires et lieux de vie des salarié.e.s dans l’entreprise.


2.A l’entreprise, une participation financière à hauteur de 30€/salarié/an pour une inscription à une licence sportive.


Réponse de la Direction : Nous n’avons pas de budget pour cet accord.



La Direction va revenir rapidement vers les Organisations Syndicales afin de les informer sur l’évolution ou pas de leur position. Il semblerait néanmoins que le second semestre démarre mal en terme de négociation et que le premier procès verbal de désaccord sera prochainement signé.

L’année 2022, sera financièrement l’une des meilleures de tous les temps et pour la CFDT, il est incompréhensible qu’une entreprise comme ROQUETTE

ne prenne pas en compte le bien être de ses salarié.e.s.



1 395 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page