top of page

AU FEU LES POMPIERS L’AMIDONNERIE DE MAÏS BRÛLE !

Il y a plus d’un an, un projet de fusion de 2 postes circuits avec pour conséquence la suppression de 6 opérateurs fût annoncé à l’AMM de Lestrem.

Après 6 mois d’étude entre les équipes et la cellule Projet, le verdict tombe : la fusion Protéines-huilerie est trop complexe et surtout impossible à sécuriser.


Qu'à cela ne tienne on passe au PLAN B : il faut absolument supprimer 6 postes en 6x8 à l’AMM…

Nouvelle étude et résultat : suppression du poste protéines avec redistribution des charges de travail sur les autres postes et ajout de 2 renforts CDI ROQUETTE en aide zone.

Tout ceci sans résoudre les difficultés de mise en place et malgré l’alerte sécurité lancée par les opérateurs et les élus du secteur.


Toutefois nos TÊTES PENSANTES persistent et signent certifiant qu’avec une poignée de capteurs, une pincée d’analyseurs, une louche d’excellence industrielle, de fiabilisation et de Task Force puis d’une bonne dose de SYMPHONY cela roulerait comme sur des roulettes.

Il n’y a qu’a voir l’efficacité à l’Hydrogénation 6…


Seulement depuis un mois il y a eu 4 DÉPARTS DE FEU.

Trois de ces départs ont pu être identifiés grâce à la présence, au savoir faire et au professionnalisme des salariés de l’AMM.

Certains opérateurs, pompiers au sein de l’entreprise, sont potentiellement amenés à quitter leur poste de travail afin d’intervenir en vue de garantir l’intégrité humaine et matérielle du site. Qu’arrivera t-il le jour ou, en cas de départ de feu, ces salariés indispensables seront en intervention au sein d’un autre atelier ?!


De plus, après seulement 18 années de service, l’état de délabrement des installations de l’AMM interroge sur la faisabilité d’un tel projet et ce, malgré l’annonce d’une rallonge de budget de maintenance de 6 millions d’euros à partager entre les différents sites Français et les différentes UE selon les besoins « estimés ».

Cette maigre rallonge est clairement insuffisante pour la remise en conformité dont nécessite l’entreprise.


LA QUESTION EST SIMPLE :

QUEL DIRECTEUR OU RESPONSABLE POURRA GARANTIR UNE MISE EN SÉCURITÉ À 100% ACTÉE ET SIGNÉE ?

AVEC UNE POLITIQUE SÉCURITÉ AUSSI AFFIRMÉE, faudra t-il aller jusqu’au DRAME pour que la prise en compte de la VALEUR DES SALARIÉS ne se fasse AUX DÉTRIMENTS DE LA COMPÉTITIVITÉ ? Il y a peut-être des économies à réaliser.

MAIS CERTAINEMENT PAS AU DETRIMENT DE LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DES SALARIÉS NI DE L’OUTIL DE TRAVAIL !!!



1 547 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page